Les chiffres du tourisme en Coeur de Béarn

L'observatoire du tourisme en Coeur de Béarn, mis en place par l'OT, est un outil au service de tous. Son but est d’accompagner les professionnels dans leurs études de marché, l'évaluation de leurs actions, et le développement de leur activité. Mensuellement ou annuellement, nous publions ici les données et analyses utiles à tous les professionnels.

L'offre d'hébergements marchands

L’hébergement est une des composantes essentielles du produit touristique mis à disposition des touristes sur le territoire.

L’offre en hébergement touristique de la destination Cœur de Béarn est répartie entre l’offre marchande (lits commercialisés) et l’offre non marchande (lits non commercialisés).
Actuellement, le territoire Cœur de Béarn dispose de 211 établissements ce qui représente : 1 766 lits touristiques sur le marché locatif.

Ces données tiennent compte de chiffres de la taxe de séjour 2017 additionnés à ceux d’une veille réalisée par l’office de tourisme pour avoir une visibilité sur le parc hébergement « souterrain », notamment une connaissance des meublés non classés.

Aux 1 766 lits touristiques du territoire pourraient donc être ajoutés ces 214 lits touristiques temporairement fermés, soit un total de 1 980 lits touristiques.

 

  • Détail sur les meublés de tourisme

La catégorie des meublés prédomine sur l’ensemble du territoire Cœur de Béarn, soit 66 % du parc total d’hébergement marchand. Cette part représente presque le double de celle de l’échelle régionale. Cela s’explique par la dominance rurale du territoire. 

Parmi les meublés, 81 établissements sont classés, soit 58% (de 1 à 5 étoiles).

Dans cette offre classée, 21 établissements ont en plus fait la démarche de labellisation « Gîte de France » ou « Clévacances ». De plus, 25 établissements non classés ont préféré être labellisés uniquement « Gîtes de France », soit un total de 106 établissements classés ou/et labelisés.

Ce sont donc 33 établissements qui n’ont fait aucun effort de démarche qualité et qui restent à ce jour non classés et non labellisés.

La majorité des meublés de tourisme atteignent le niveau de qualité de deux épis pour Gîte de France, 2 clés pour Clévacances ou 2 étoiles pour le classement national. Ce taux est légèrement supérieur à celui du Béarn et des Pyrénées Atlantiques.

  • Détail sur les chambres d’hôtes

Parmi les 35 chambres d’hôtes, seulement 9 établissements sont labellisés avec le label « Gîte de France ». Il n’existe pas, à ce jour, de classement pour les chambres d’hôtes et les labels nationaux existants ont très peu de lisibilité.

 

  • Détail sur l’hôtellerie 

Concernant l’offre hôtelière, la qualité et le remplissage sont caractéristiques d’une clientèle d’affaire/professionnelle, présente très majoritairement en semaine, absente le week-end et pendant l’été. La plupart de ces établissements n’hésite pas à fermer pour prendre les congés durant l’été, notamment sur le mois d’août.

  • Détail sur l’hôtellerie de plein air

Pour l’hôtellerie de plein air, le camping d’Arthez-de-Béarn est le plus dynamique, disposant de 23 emplacements nus et 20 chalets correspondant à de l’hébergement locatif. Ces chalets sont commercialisés en été au sein de la chaîne nationale « Chalets découverte » dont la clientèle est principalement issue du tourisme social.

Le camping de Monein est installé sur le territoire en gestion municipale directe.

Egalement, « Le paradis perdu », établissement situé sur la commune de Balansun, est classé comme « parc résidentiel de loisir » ; il est destiné à l’accueil d’habitations légères de loisirs, de résidences mobiles de loisirs et de caravanes.

Enfin, il existe l’aire naturelle de camping et de vidange de camping-car à Mont-Lendresse, peu ouverte à la commercialisation et qui est centrée sur la clientèle professionnelle en déplacement.

 

  • Détail sur les gîtes de groupe

Les hébergements collectifs sont principalement situés sur les voies d’Arles et du Puy-en-Velay vers Saint-Jacques-de-Compostelle. La plupart sont donc des hébergements accueillant des pèlerins. Ils sont particulièrement bien référencés sur les guides et sites internet spécialisés sur le chemin, « Miam-Miam Dodo » par exemple (cf. partie « randonnée »).

Analyse de l’offre hébergement 

L’offre de meublés proposée est principalement de qualité moyenne à bonne.

Le territoire souffre d’une carence en matière d’hébergements marchands professionnels de niveau supérieur : 3 étoiles à minima pour l’hôtellerie, comme pour l’hôtellerie de plein air avec une offre de HLL.

Cette offre de qualité supérieure permet aussi de fidéliser les clientèles les plus rémunératrices et de conquérir des clients susceptibles de venir en séjour hors vacances scolaires. En effet, le développement touristique d’un territoire ne peut être assuré que par la présence de quelques leaders, garantissant une commercialisation par les réseaux de distribution, dans une démarche professionnelle avancée (chaînes, présence dans les catalogues, commissionnement revendeur, …).

La taxe de séjour

 

Cette taxe, payée par les touristes de plus de 12 ans et séjournant au moins une nuitée sur le territoire, est dédiée au financement d'actions touristiques (promotions, animations).
Elle vise tous les hébergements ; hôtels, propriétaires de meublés et de chambres d'hôtes, campings et hébergements de plein air.